Quel placement financier pour épargner ?

Une épargne régulière est une préoccupation bien courante chez de nombreux Français. Le but est de mettre une somme d’argent importante de côté pour éviter les problèmes financiers en cas de période difficile, de constituer un peu de capital pour que les enfants puissent démarrer dans leur vie active ou de préparer une prochaine rente de retraite complémentaire. Mais pour bénéficier d’une épargne sécurisée et avantageuse, voici une liste des meilleurs placements.

Opter pour la Caisse d’Épargne

Le livret A est le principal support de la Caisse d’Épargne et est distribué actuellement par toutes les banques. Épargner à la Caisse d’Épargne est possible pour tout le monde. N’importe qui peut ouvrir le compte, même les mineurs, un livret est juste géré par leurs parents. Il est certaines fois interdit d’avoir plusieurs comptes. Ce genre de placement est sans risque. Vous saurez que le capital est très bien garanti et que le taux de rémunération déterminé par le Gouvernement est fixe. La liquidité de votre Livret A sera immédiate, s’il n’y a pas de retraits de fonds qui sont virés généralement sous 24 heures. Un Livret A peut alors être utilisé pour les courtes périodes d’épargne. L’avantage est que le seuil d’accès à ce plan est très bas et il est possible de faire des virements réguliers de votre compte courant vers votre Livret A. Une personne qui détient un compte ne prend pas de risque sur le capital versé et sur la rémunération de l’épargne. Puis, la rémunération ne subit pas de fiscalité, ni d’impôt, ni de prélèvements sociaux. Pour les actualités bancaires et les actualités financières, voir ici

Choisir le plan d’épargne avec les livrets d’épargne bancaires

Ce type de placement présente un support avec une diffusion développée considérablement durant ces quelques dernières années, surtout avec l’arrivée de certains acteurs spécialisés sur ce marché, comme les organismes d’assurances. C’est un plan dont la rémunération est parfois sujette à une prime dès l’entrée, avec un taux boosté durant une période précisée, sur un montant très limité. Vous pouvez avoir les détails sur les actualités bancaires. Tous ceux ou celles qui sont majeurs peuvent avantager de ce type de placement. Les banques et les acteurs spécialisés peuvent distribuer le support. Une personne physique peut avoir plusieurs livrets d’épargne. Ce placement offre généralement quelques taux d’intérêts bien boostés (2% environ) sur une période limitée (à quelques mois). Après ce délai, la rémunération est moins intéressante, car rien ne dépasse les 1% question fiscalité. Ce type de placement est alors, a priori, destiné à des projets à court terme. Comme avantages, vous aurez un livret d’épargne avec un placement garantissant le capital et proposant une rémunération qui sera connue d’avance. Il est également liquide, et les fonds sont, en général, disponibles en une semaine au maximum.

Un plan d’Épargne en Actions (ou PEA) pour avoir de bons avantages fiscaux

Un PEA représente un compte de titres qui s’oppose à un investissement sur catégorie limitée de supports, le détenteur tire alors bénéfice des conditions fiscales très avantageuses. Les sommes qui ont été versées au PEA devront être investies dans les actions françaises ou bien européennes, en direct ou bien à l’aide des fonds (ou OPCVM). Les personnes majeures peuvent toutes ouvrir un PEA. Pareil au compte du livret A, il est autorisé de ne posséder qu’un seul PEA par personne. L’investissement en actions de cette catégorie de placement est le plus risqué. En contrepartie de l’obtention d’une rémunération payante, sachez que l’épargnant portera un risque sur son capital investi. Par ailleurs, ce support a atteint son fiscal optimum à la 5e année. Vous devez alors réserver ce support à des investissements de long terme, en 5 ans minimum. Les avantages au niveau fiscal du PEA sont incitatifs pour les épargnants. Les gains obtenus sont capitalisés via ce PEA sans aucune fiscalité tout autant pour les sommes qui ne sont pas encore retirées.

Opter pour le plan d’épargne assurance-vie

Appelée souvent « placement préféré des Français », une assurance-vie est effectivement un support qui draine la majeure partie de l’épargne. En effet, elle n’est pas un placement financier en soi, mais une enveloppe fiscale pour mieux pouvoir souscrire à des supports financiers correspondant, selon les objectifs et l’appétence au risque. L’assurance-vie est un vrai « couteau suisse » pour le patrimoine financier, les épargnants devront posséder ce genre de contrat. Il est possible d’ailleurs d’avoir quelques contrats du genre. Certaines compagnies acceptent d’ouvrir le contrat à un épargnant qui est encore mineur. Dans de telles situations, les parents restent évidemment les gestionnaires du contrat vers sa majorité. Historiquement, le placement atteint son fiscal optimum à 8 ans. Il y a quelques années, la fiscalité de ce contrat a été modifiée. Quand un rachat est réalisé sur un contrat de 8 ans environ, la fiscalité sera acquittée de 30%, donc 12.80% pour l’impôt, et de 17.20% pour les prélèvements sociaux. Les avantages se reposent sur sa souplesse d’usage (le ticket de bas d’entrée, les versements possibles programmés, aucun blocage de fonds), sur l’avantage principal de l’assurance-vie est sa fiscalité.

 

Où faire une animation commerciale ?
Location de nacelles et de matériel de manutention : contacter un spécialiste en ligne