Les destratificateurs d’air : comment bien les choisir ?

destratificateurs d'air

Un système de chauffage et un déstratificateur d’air vont toujours en binôme. Quand vous chauffez votre intérieur, l’air chaud se positionne en-dessus de l’air froid grâce à sa légèreté. Plus de chaleur s’accumule ainsi au niveau du plafond si le bas de la pièce se trouve plus froid. Pour corriger un tel phénomène, il convient d’employer un déstratificateur d’air. Néanmoins, il ne suffit pas d’acheter le premier modèle qui se présente à vous. Des critères de choix sont à prendre en compte dont les essentiels sont détaillés dans cet article.

Connaître les modèles de déstratificateur selon leur fonctionnement

Sur le marché, vous avez le choix entre trois configurations de destratificateur : ventilateur simple, brasseur carrossé et gaine textile. Le premier prototype est le plus courant dans les pièces de vie et les bureaux. Installé au plafond, le ventilateur d’air déstratifie l’air chaud à travers la rotation lente de ses hélices. Ce destratificateur de plafond se distingue par son caractère silencieux, qui permet de ne pas déranger les habitants. Cette catégorie se démarque également par son prix abordable. Le deuxième modèle ou le brasseur carrossé représente un type de ventilateur doté d’ailettes donnant la possibilité d’orienter le flux. Selon votre préférence, ce déstratificateur peut être fixé au plafond ou avec un système de câbles. Par rapport au premier modèle, un brasseur à gaine s’illustre par un débit plus élevé. Concernant le destratificateur d’air gaine textile, il s’installe comme de la gaine ordinaire. Ce qui explique son caractère discret mis à part son fonctionnement silencieux. Cependant, tous les types de pièces ne peuvent pas en disposer. Son rôle de déstratification se rencontre notamment en hiver. Par ailleurs, il peut avoir une fonction de climatisation en été.

Analyser les paramètres de performance d’un déstratificateur d’air

Des paramètres de fonctionnement sont communs à chaque déstratificateur d’air. D’une manière générale, il y a le débit d’air, le taux de brassage, la forme et le diamètre des pâles, le bruit de fonctionnement et la consommation électrique. Plus un destraificateur propose un débit d’air plus élevé, plus l’appareil est performant. Évidemment, ce paramètre est à sélectionner en fonction de la taille de votre pièce. Par conséquent, sachez que le modèle sera plus coûteux. Pour ce qui est du taux de brassage, il s’agit d’un ratio entre le débit d’air et le volume de votre intérieur. Avoir un ratio de 3 constitue déjà un taux de brassage élevé. Pour les pâles, un diamètre et une forme plus imposants ont comme avantage un brassage efficace sans avoir à tourner à grande vitesse. Il demeure également possible d’avoir un destratificateur design, silencieux et économe à la fois. Ceci pour vous dire qu’un enjeu majeur de l’usage d’un tel appareil réside en même temps dans la réduction de votre facture d’énergie.

Découvrir les organes constituants le déstratificateur d’air

Vous avez déjà pris connaissance du type de déstratificateur qui vous convient ainsi que ses performances en général. Toutefois, pour plus de satisfaction, prenez le temps de découvrir les organes qui composent votre choix. Un destratificateur de plafond fonctionnant avec un moteur à courant continu est plus recommandé. Pour raison, cette catégorie est réputée pour son fonctionnement silencieux, une réversibilité du brassage, un réglage de cadence, une possibilité de commande à distance… Il y a aussi la possibilité de réglage de la vitesse de brassage ou encore le type de thermostat intégré. En outre, des marques se sont déjà fait des noms dans ce secteur, ce qui présente des gages de qualité. D’un fabricant à l’autre, votre satisfaction peut être différente. Quel que soit le modèle de destratificateur, il doit offrir le confort thermique et le flux d’air que vous souhaitez.

Les tissus les plus originaux pour les vêtements de fête
La signalétique, un outil marketing indispensable