saWinn

Fin du projet saWinn – quelques explications sur le concept et les raisons de l’arrêt du site internet saWinn.

saWinnLe projet avait commencé avec le constat que de nombreux petits commerces n’arrivaient pas à lutter face à la super-puissance de la grande distribution.

Pourtant, ces petits commerces n’utilisaient que top peu la puissance du web, un outil gratuit (ou presque), pour communiquer et générer du trafic sur le point de vente.

Manque de compétences informatique ? Manque de budget pour la communication ?

Ni l’un, ni l’autre – il n’existait, d’après nous, tout simplement pas d’outil simple et adapté aux commerces de proximité pour diffuser, rester en contact avec les clients, générer des campagnes promotionnelles pour informer les clients / prospects de l’actualité / activité du commerce.

saWinn a été conçu pour apporter cet outil, destiné à tous types de commerçant, du restaurateur à l’hôtelier, en passant par le fleuriste, le coiffeur et par la boutique de mode et d’accessoires…

Créé par Emeric Callec (moi-même), Mikaël Rannou, puis rejoint par Olivier Pousset, le projet s’est construit étape par étape, avec les retours de nos utilisateurs, commerçants et internautes.

Voici graphiquement la dernière version du site :

La page d’accueil du site saWinn :

saWinn homeUn seul critère de sélection pour découvrir les bons plans des commerces de sa localité, le choix de sa ville :

saWinn villeUne cartographie pour géolocaliser les bons plans dans sa ville :

saWinn carteUne fiche par commerce, avec description de l’activité, photos et informations pratiques, associée aux bons plans du commerce :

saWinn commerceLe principe du site internet saWinn, positionné comme une solution alternative au géant américain de l’achat groupé, était de donner entièrement la main aux commerçants pour communiquer eux-mêmes sur leur activité / actualité ; ainsi, ils avaient un espace personnel pour concevoir leur vitrine virtuelle et rédiger leurs bons plans :

saWinn commercantIls pouvaient concevoir et paramétrer sur mesure (et simplement) leurs bons plans eux-mêmes :

saWinn bon planBeaucoup de personnes nous questionnent à propos de la rémunération d’une telle activité.

Le modèle économique de ce service web étant du B to B to C (saWinn travaille avec des commerçants B2B, qui travaillent avec des clients B2C), il est difficile de commencer à facturer avant d’avoir touché les deux cibles (B & C). Ajouter à cette difficulté que l’activité est globale (générique, tout commerçant de France pouvant s’inscrire), tout en étant locale (commerce de proximité).

Bref, à la fin de son activité, saWinn comptait plus de 100 commerçants inscrits, répartis principalement sur la région Bretagne et Ile-de-France, mais le site ne pouvait pas encore se permettre de facturer.

Le business model était tout de même pensé : de type Premium, à savoir une gratuité d’inscription et de diffusion pour générer un maximum de publications par les commerçants, avec l’option d’une « mise en avant » de bons plans réalisable par la souscription d’un abonnement payant (Premium), comme fonctionne par exemple les sites Le Bon Coin et Viadeo :

saWinn business model premiumL’une des difficultés de la prospection commerciale (par commerce) de cette activité est qu’elle est tout simplement chronophage.

Les associations de commerçants auraient pu être un bon relais (théoriquement), et certaines l’étaient, (à l’image de Penvénan, merci à vous et merci au journal Le Trégor), mais globalement, les présidents d’unions commerciales ne sont pas de réels relais ; très démarchés par tous les types de fournisseurs, ajouté à cela de nombreux « Monsieur Internet »….

L’autre difficulté est d’arriver à gagner en notoriété (la phase B to C). Elle nécessite, soit de lever des fonds pour diffuser massivement sur un secteur géographique donné, soit de s’associer à des acteurs de la Presse Quotidienne Régionale, qui peuvent trouver indéniablement du sens à un investissement dans ce genre d’activité numérique. La PQR tire ses revenus de la vente papier (mais baisse des ventes) et de la partie « régie publicitaire » du journal.

Malheureusement, cette double démarche enclenchée avec un acteur reconnu de la PQR n’a pas abouti – leurs investissements numériques s’étant arrêtés soudainement pour être repoussés à 6 mois, la petite entreprise saWinn que nous étions ne pouvait plus exister par manque de financement. On comprend ici tout le sens de l’expression « cash is king » … 🙁

Si c’était à refaire ? Je le referai…….mais différemment. Mais ça, c’est un autre sujet 😉 !

PS 1 : Entrepreneurs, vous envisagez de créer une activité similaire ? N’hésitez pas à me contacter, je partage volontiers mes expériences, en vous souhaitant que certaines de mes « erreurs » puissent être évitées.

PS 2 : Commerçants, vous souhaitez être épaulés pour communiquer, diffuser et générer plus de trafic dans votre point de vente ? Vous souhaitez rester en contact avec vos clients et prospects pour les relancer ponctuellement à certains moments ? Vous souhaitez vous démarquer de votre concurrence ?

Contactez-moi : il s’agit là de mon métier 😉

Emeric : 06.43.15.99.74 ou par email.

One Reply to “saWinn”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*