La problématique de Facebook : monétiser son audience !

Facebook a perdu plus de 58 % de sa capitalisation boursière. Son titre, d’une valeur de 38$ le jour de son introduction le 18 mai dernier, n’en vaut plus que 20$ actuellement.

La situation est critique car son concurrent Twitter, qui possède pourtant moins d’utilisateurs, a prévu de générer plus de revenus que lui cette année.

Depuis la mi-août, Facebook teste et diversifie ses systèmes de publicités pour prouver sa capacité de monétisation de l’audience. Aujourd’hui, un annonceur dépense en moyenne entre 25 et 50 cents pour 1.000 utilisateurs atteint par sa publicité. A terme, ces tarifs devraient se stabiliser entre 1 et 2,50 dollars.

Pour rassurer les marchés, Facebook a commencé à commercialiser des publicités dans ses résultats de recherche, tel le pratique Google.

  • annonces sponsorisées intégrées au fil de l’utilisateur
  • bannières renvoyant vers le téléchargement d’applications
  • annonces sponsorisées sur la barre latérale, telles les annonces Google.

Cette problématique de monétisation de l’audience par les revenus publicitaires est vraiment la question sensible de Facebook : tandis que les revenus générés par les jeux, applications et les objets virtuels stagnent, les revenus publicitaires représentent une part croissante du CA au second trimestre, à plus de 84 % !

On comprend mieux tout l’intérêt de se focaliser sur cette partie publicitaire !

Voici quelques illustrations de publicités sur Facebook :

facebook blog commerce publicité monétisation facebook blog commerce publicité monétisationfacebook blog commerce publicité monétisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*