L’avenir du marketing : le non-marketing ?

Cette fois-ci, il ne s’agit pas d’une interview avec une marque, mais de pures hypothèses sur l’évolution du marketing.

On ne peut le nier, nous vivons dans un monde où la sur-exposition publicitaire est croissante…. incessante !

  • Et si l’évolution du marketing ne serait-elle pas tout simplement le non-marketing ?
  • Et si, dans notre univers sur-coloré, le noir & blanc n’allaient-ils pas remplacer toutes les autres couleurs ?
  • Et si les prochains logos ne seraient-ils pas tout simplement, des non-logos ?
Evolution marketing no logo blog commerce

Sur internet, on observe de plus en plus de sites au design épuré, aux fonctionnalités de plus en plus simplistes, et terriblement…efficaces !

Les applications smartphones ont très probablement contribué à cette simplification :

Une application smartphone = une utilité.
1 = 1

Fini le temps du marketing ou 1 = 2, puis 1 = 3, et in fine…… 1 = rêve !

Non, dans le futur, la place sera laissée au vrai, au simple…. à l’épuré.

L’avenir du marketing sera-t-il le non-marketing ? L’avenir nous le dira…

2 Replies to “L’avenir du marketing : le non-marketing ?”

  1. Arnaud69 dans a dit :

    bien sympa la vidéo !

    alors c’est la fin du marketing ? et du e-marketing pour les sites e-commerce ?

    Comment continuer de séduire les clients dans tout ça et les faire acheter sur nos site ?

  2. EmericRedaction dans a dit :

    La vidéo n’est pas de nous 😉 mais elle est top effectivement !

    Non, je n’ai vraiment pas voulu dire que le non-marketing est la fin du marketing ! Bien au contraire, c’est du marketing à 100% !

    Un marketing qu’il va falloir ré-inventer, en tenant compte des nouvelles habitudes du consommateur.

    Il faut s’adapter à leurs nouveaux comportements.

    Et pour répondre à la question de « comment continuer à les séduire »…..je n’ai pas la formule magique, mais il faut réfléchir, et supposer :

    Question : Certains consommateurs ne veulent plus être fidèles ?
    Hypothèses :

    – Est-ce que la marque doit s’en soucier réellement ? Ou au contraire, s’en moquer ?

    – Est-ce que la marque peut-elle se permettre de dire « fuck off » à certains clients ?

    – Ou doit-elle continuer d’essayer de séduire…des éternels insatisfaits ?

    – Ne devrait-elle pas suivre sa vision (la sienne, pas celle façonnée pour ses clients), ses valeurs, et se moquer des « on dit »… ?

    – Ne devrait-elle pas arrêter de communiquer, et laisser ses clients le faire à sa place ?

    Bref, dans le monde du non-marketing, il faut tout repenser, tout mettre à plat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*